Biographie

Karin Bernfeld par LiViNGDEADPiXEL
Karin Bernfeld par LiViNGDEADPiXEL

Karin Bernfeld est écrivain et comédienne, docteure en sémiologie des textes et des images.
Elle est spécialiste du corps, de l’écriture autobiographique et de l’identité sexuelle.
Née à Lyon, elle écrit depuis son enfance.
Après avoir pratiqué la danse, elle s’inscrit dans un cours de théâtre à 12 ans pour devenir comédienne.

Premier roman à 14 ans (inédit), déménagement à Paris à 15 ans.
Etudes de Lettres Modernes à la Sorbonne.
A 19 ans, elle écrit un deuxième roman, Alice au pays des femelles, puis Apologie de la passivité, livre qui se voit récompensé du Prix Goya.

Après sa Licence de Lettres à la Sorbonne, elle s’inscrit à l’Université Paris VII-Diderot pour une Maîtrise autour de l’écriture de la Shoah.
Dans le cadre de ses années de Doctorat, elle participe à des colloques internationaux et publie de nombreux articles dans des revues universitaires.

L’année de ses 24 ans, elle achève un récit autobiographique sur l’histoire de sa famille, Les Portes de l’espérance. Les années suivantes participe à des ouvrages collectifs. Elle publie aussi un livre grand public sur un de ses thèmes de recherche universitaire : Déjouer les troubles alimentaires.
Quelques années après, elle soutient sa thèse sur l’écriture du corps et obtient son Doctorat avec les félicitations du jury. Elle a été chargée de cours à l’Université et a enseigné en milieu carcéral.

En tant que comédienne, elle a fait quelques apparitions à l’écran et a participé à des créations – performances théâtrales (« Déserts » de Ghilda Chavherdi, « Keïhra » de Philippe Adrien…). Elle travaille principalement avec la compagnie Parallel Theatre qui intervient dans les lycées et collèges sur des thèmes de prévention (sexualité, contraception, relations filles-garçons, alcool-cannabis, addictions…) Elle dirige aussi depuis plusieurs années des ateliers d’écriture et de théâtre.

Dramaturge, elle fut conseillère artistique pour la Compagnie Klein-Leonarte, pour le scénariste-réalisateur Bernard Jeanjean et assistante à la mise en scène de Carole Thibaut. Elle a écrit des courts-métrages ainsi que des textes pour le théâtre dont Plainte contre X qui questionne la culture pornographique, monologue mis en scène par Alexandre Drouet à Bruxelles en 2016.